Comment choisir des couteaux de cuisine durables et de qualité ?

Couteaux de cuisine

Publié le : 05 février 20235 mins de lecture

Que vous soyez un professionnel ou un amateur de la cuisine, de bons couteaux vous sont indispensables. Afin que ceux-ci durent longtemps, il vous faut choisir des couteaux de très bonne qualité. Les manufactures coutelières françaises sont réputées pour leur qualité et la durabilité de leurs couteaux dans le monde entier. L’entretien de vos couteaux est une étape importante pour leur longévité.

Quels sont les couteaux de cuisine basiques ?

Une cuisine familiale comporte généralement entre 4 et 5 sortes de couteaux dans ses tiroirs. Les mallettes des grands se composent d’environ une dizaine de couteaux, auxquels s’ajoutent certains ustensiles comme le fusil, l’éplucheur, le dénoyauteur, le vide-pomme ou le couteau à pain.

Cuisine familiale

  • Couteau dit « d’office » C’est un couteau de cuisine de petite taille qui sert à gratter les légumes, enlever les yeux des pommes de terre, éplucher les avocats, les oranges…
  • Couteaux à légumes Ce couteau est large et possède une lame droite. Vous pouvez couper les légumes dans leur longueur, en lamelles ou leur largeur, en rondelles.
  • Le Santoku Depuis quelques années, la cuisine asiatique est entrée dans les foyers avec les couteaux traditionnels pour la préparer. Le santoku est le premier à avoir intégré nos cuisines, c’est un peu le couteau à tout faire : trancher, ciseler, émincer. Son tranchant a permis à ce couteau japonais de remplacer le couteau de chef dans de nombreuses cuisines professionnelles.
  • Le couteau à découper Un peu comme le couteau de chef, mais en moins imposant, c’est celui que l’on aiguise le plus souvent. C’est presque devenu une habitude, avant de s’en servir, le cuisinier passe plusieurs fois la lame sur le fusil. Le couteau peut maintenant couper la viande aisément en morceaux, en tranches ou en cubes.
  • Le couteau à tomates Plus grand que le couteau d’office, il est muni de petites dents afin de couper la tomate sans se désaiguiser. Ce couteau est dédié à ce fruit qui ne doit jamais rencontrer d’autres lames, ou alors celle d’un couteau d’office en céramique.

Cuisine professionnelle

  • Aux cinq couteaux précédents s’ajoutent : Le sashimi Il remplace dans beaucoup de cuisines, le traditionnel filet de sole. Venu de la cuisine japonaise, il permet la découpe de filets sashimi. Bien sûr, vous pouvez l’utiliser pour lever les filets de tous les poissons.
  • Le couteau à désosser De taille moyenne avec une lame flexible, ce couteau permet de contourner les os pour découper la viande sans abimer les fibres. Vous trouverez plusieurs formes de lames et de largeur de manche pour une bonne prise en main.

La France, le pays des couteaux

La France est mondialement connue pour sa gastronomie et les accessoires permettant de la réaliser. Les couverts et la coutellerie émanent de plusieurs manufactures parsemées sur l’ensemble du pays. On peut commander en ligne comme sur Pradel-France.com ou se rendre dans les boutiques des manufactures. Les meilleurs couteaux sont fabriqués en France, vous pouvez commander n’importe quel nom de couteau japonais, des Laguioles ou encore le couteau chien des Antilles. Commandez une mallette professionnelle Pradel France ou un assortiment de couteaux sur mesure, tout est possible. C’est aussi une belle idée de cadeaux pour un amateur de bonne cuisine, que ce soit pour la fête des pères, mères, un anniversaire ou pour Noël. La qualité française est reconnue, mais elle sait s’adapter aussi à la tradition des autres pays. C’est ainsi que les couteaux japonais disposent d’une découpe particulière avec un fil beaucoup plus fin et tranchant que les usines coutelières françaises ont copié. La durabilité des couteaux est principalement due aux matériaux utilisés pour leur confection : l’acier inoxydable. Remarquez la différence entre les couteaux fabriqués dans les coutelleries françaises de renom et les copies. La lame apparente dispose d’un fil ou de dents particuliers, le corps caché de la lame est plein et vissé dans le manche. Les copies économisent la matière, le manche est pratiquement vide, la lame tombe rapidement. Le matériau n’étant pas de l’acier inoxydable, la lame rouille dès les premières semaines.

Comment entretenir les couteaux ?

  • Voici quelques conseils pour un bon entretien des couteaux: Dès la fin de l’utilisation d’un couteau, celui-ci doit être lavé et essuyé immédiatement.
  • Il ne doit pas rester à tremper dans l’eau.
  • Ne mettez pas vos couteaux de cuisine ou à steak au lave-vaisselle. Il abîmerait le fil, ternirait la lame et fragiliserait le manche.
  • Si vous disposez d’anciens couteaux, vous pouvez les garder en état en huilant leur lame. Il vous est aussi possible de demander à refaire un manche abîmé par le temps.
  • N’hésitez pas à vous rendre dans des coutelleries pour faire aiguiser vos couteaux.

Recette du boeuf bourguignon : préparation des ingrédients
Cours sur les Vins à BAUNE : recettes et dégustations

Plan du site